Il est bon de rappeler de temps à autre combien les orages peuvent être dangereux, même dans nos régions.

Le foudroiement reste heureusement relativement rare mais il a frappé de tous temps les esprits.

Samedi dernier, 25 courant, vers 5 heures du soir, pendant un fort orage, le sieur Gaspard Henri-Joseph et son fils Félix de Cetturu, territoire de Houffalize, revenaient de leur travail, à travers champs, lorsque tout à coup ces deux homes furent violemment projetés la face contre terre. Lorsque le père, après un long évanouissement, revint à lui, il vit son fils étendu à ses côtés et ne donnant plus signe de vie. Le croyant évanoui, il lui prodigua ses soins, mais il acquit bientôt la triste conviction que le malheureux Félix était mort.

S’étant dirigé péniblement vers le village, car le pauvre père avait une jambe presque paralysée et souffrait beaucoup de la commotion ressentie, il raconta ce qui venait de se passer et fit rechercher le cadavre de son fils.

La victime n’était âgé que de 17 ans.

L’Indépendance luxembourgeoise, le 31 mai 1889

Source: Bibliothèque nationale de Luxembourg

L’orage – Georges Michel